Vous êtes ici

MULTIX : La technologie rayons-X de MultiX élimine la contrainte de laisser les ordinateurs et les tablettes en soute

Les États-Unis et certains états de l’Union Européenne ont interdit aux passagers de conserver les ordinateurs et tablettes en cabine. Il existe une probabilité que cette mesure soit élargie à l’ensemble des pays de l’Union Européenne, imposant ainsi de nouvelles contraintes aux passagers et de nouvelles pertes financières aux compagnies aériennes et à l’industrie aéroportuaire.

 

MultiX a développé une nouvelle technologie de détection spectrale à rayons-X capable, entre autres, d’identifier la présence d’explosifs cachés dans les tablettes et les ordinateurs. Ce progrès donne les moyens aux législateurs et organismes de règlementation liés à la sécurité aérienne de contrôler efficacement ces équipements électroniques permettant ainsi aux passagers de les conserver à bord des avions. Ces tests, réalisés par MultiX dans son usine de Moirans (France), sur un équipement conventionnel de contrôle de bagages d’aéroport équipé de leurs détecteurs de détection multi-énergie et d’algorithmes adaptés, ont démontré l’apport significatif de cette technologie très innovante.

 

Les régulateurs, structures aéroportuaires et compagnies aériennes sensibles aux contraintes que créeraient ces nouvelles règles accueillent d’un bon œil l’arrivée de cette solution. Elle permet, à moindre coût, d’améliorer significativement la fluidité aux points de contrôles et de diminuer les temps d’attente à l’embarquement que chacun a déjà pu expérimenter.

 

La technologie MultiX peut équiper tous les scanners conventionnels de bagages pour checkpoint déjà installés. MultiX démontre de nouveau son leadership dans la radiographie spectrométrique pour la sécurité.

 

Des détecteurs à rayons-X de haute performance

La société MultiX a été créée en octobre 2010 avec l’appui du CEA et de Thales par Jacques Doremus et Patrick Radisson, tous deux issus du Groupe Thales.. La société fournit à ses clients intégrateurs, des sous-systèmes de détection qui permettent :

  • de concilier efficience du contrôle des bagages,
  • la limitation des coûts opérationnels pour les aéroports
  • un confort accru des passagers, en leur permettant, notamment, de conserver la possibilité d’emporter des liquides lors de voyages en avion.
     

Dans le secteur du contrôle non destructif, ces sous-systèmes permettent, par exemple, de discriminer finement tout objet indésirable dans l’industrie agro-alimentaire.

Pour plus d'infos