Vous êtes ici

Portrait de Frédéric PERROT- ARaymond France

Portrait d'adhérents

Portrait de Frédéric PERROT- ARaymond France

24/06/2016

Frédéric PERROT
Président

 

 

Frédéric PERROT, parlez-nous de ARaymond :

FP : "ARaymond est une société industrielle dont le siège se situe à Grenoble. Créée en 1865, elle est à présent de dimension internationale (25 pays) et compte un peu plus de 6000 salariés. Elle conçoit et fabrique des systèmes de fixation dans les domaines de l'automobile, la santé, l'agriculture, les énergies renouvelables et l'industrie. Presque tous les constructeurs automobiles internationaux sont ses clients. Elle compte un portefeuille de plus de 25 000 produits.

ARaymond France est sa filiale française. Elle est en charge pour le groupe de couvrir tous les centres de décisions des clients basés en France (PSA, RENAULT, FAURECIA, VALEO, …). Elle conçoit pour eux des solutions de fixation qu’elle fabrique ensuite sur ses deux sites industriels de Grenoble avant de les expédier un peu partout dans le monde. Elle exporte ainsi plus de 65% de son chiffre d’affaires qui représente par ailleurs 15% du chiffre d’affaires global de l’entreprise."

 

 

Qu'est-ce qui vous a incité à rejoindre Minalogic ?

FP : " Au contact de clients friands d’innovations, ARaymond France peut développer une offre très différenciante qui la démarque de sa concurrence anglo-saxonne et qui en fait un des principaux générateurs de ruptures au sein même du groupe. Cette envie d’innovation est l’élément majeur non seulement perçu en interne comme notre ADN mais aussi partagé en terme de perception par nos clients. Contrairement aux idées reçues, l’automobile française est tout aussi innovante que celle des allemands, et dès lors que notre proposition innovante rentre dans les standards attendus par les clients (Qualité, Coûts, Délais) il n’y a pas de limite aux champs ou nous pouvons exprimer notre créativité.

Côtoyer d’autres acteurs innovants, surtout lorsqu’ils ne délivrent pas la même nature de produit, nous offre non seulement une opportunité de puiser dans les bonnes pratiques de R&D mais nous permet parfois également de construire des offres « croisées » sur lesquels nous n’aurions jamais pu nous lancer seul.

Il n’y a en cela qu’un seul endroit du monde ou vous trouvez ARaymond et Schneider, ARaymond et le CEA, ARaymond et Hardis, … c’est à Grenoble. Et ces rencontres sont possibles grâce à Minalogic."

 

 

De quel(s) projet(s) collaboratif(s) êtes-vous partenaires ?

FP : "Nous sommes impliqués et leader dans un projet nommé PRIMA (financement FUI)  qui regroupe un consortium autour de Gulplug (Spin offf de Schneider), Renault, Fenwick, … Nous cherchons à concevoir un système innovant de connectique magnétique pour les remorques d’attelages et pour les prises de charge des véhicules industriels de manutention.

Mais nous ne sommes pas dans Minalogic pour les financements. Ce n’est qu’une étape nécessaire pour accompagner les plus petites entreprises que la nôtre qui ne pourraient pas nous suivre compte tenu de leurs moyens limités. Dans notre cas, nous cherchons surtout  l’endroit où nous pouvons croiser des partenaires ambitieux nous aidant créer de la richesse dans notre offre."

 

 

Depuis votre adhésion, de quels services avez-vous bénéficiés?

FP : " Avant tout du conseil et du réseau. Du conseil, car nous ne sommes pas rompus à l’exercice des projets collaboratifs. Du réseau, car nous avons besoin de nous faire connaitre et de découvrir les entreprises talentueuses de notre territoire. La société Gulplug ne serait jamais venue nous voir sans Minalogic. Je me souviens que ses créateurs nous imaginaient encore fabriquant de boutons pressions."

 

 

Quels types de partenariats (innovation, business) recherchez-vous au sein de Minalogic ?

FP : "Ceux qui nous ressemblent le moins ! Je crois beaucoup aux vertus des business croisés. Les ruptures proviennent des rencontres improbables entre des usages, des technos et des produits. Nous connaissons tous nos business quotidiens sur le bout des doigts. Cela nous amène souvent à une innovation plutôt incrémentale et défensive. Les gros sauts sont le fruit d’une plus grande diversité."

Les dernières actualités sur le même thème

30/11/2017

Abdel Belaroussi, Directeur du Développement chez Harmonie Mutuelle, témoigne sur son adhésion...

27/09/2017

Jean-François Delepau, Directeur Général d'Ulis, témoigne sur son adhésion à Minalogic

20/07/2017

Xavier PAIN, CEO de GULPLUG, témoigne sur son adhésion à Minalogic