Vous êtes ici

Portrait de Pierre ROHR- Trixell

Portrait

Pierre ROHR
Responsable des Etudes Amont et des partenariats R&D
Trixell

 

 

Pierre ROHR, parlez-nous deTrixell

PR : "TRIXELL est une Joint-Venture créée en 1997, entre Thales, Philips et Siemens, implantée sur le site de Centr’Alp à Moirans. Nous développons et produisons des détecteurs numériques pour l’imagerie médicale par rayons X. Ces détecteurs remplacent progressivement l’ensemble des capteurs analogiques (film radiologique, amplificateur de brillance), de la même manière que les caméscopes et appareils photo-numériques ont remplacé leurs équivalents analogiques (appareils photos à films, caméscope VHS etc.). Cette transition vers l'imagerie numérique apportant avec elle des atouts décisifs c'est-à-dire qualité et disponibilité immédiate des clichés, facilité de traitement des données, partage et archivage des images, ergonomie des équipements…

 Dans un marché de la santé progressant actuellement plus fortement dans les pays en voie de développement et qui combiné à l'arrivée de nouveau concurrents, notamment en Asie, devient de fait également plus exigeant en termes de prix, Trixell est leader mondial et ses produits servent de référence sur le marché. Nous adressons essentiellement deux domaines applicatifs, à savoir: la radiologie interventionnelle, notamment en chirurgie cardio-vasculaire, et la radiologie de diagnostic.

Trixell produit chaque année plus de 10.000 détecteurs répartis sur une trentaine de lignes de produits et affiche une croissance annuelle en volume de l’ordre de 10 %. La stratégie de Trixell, qui doit naturellement s'adapter aux évolutions du marché, consiste à consolider son avance dans le haut de gamme et dans le milieu de gamme, et à rechercher des différentiateurs donnant de la valeur à ses produits, afin de rester l'acteur de référence au niveau mondial. Aussi pour garder une longueur d'avance dans un marché de plus en plus concurrentiel, nous consacrons environ 10 % de notre chiffre d’affaires à la R&D et nous nous appuyons, pour partie, sur la richesse de l'écosystème grenoblois.

Le savoir-faire de Trixell est très diversifié et englobe interaction rayonnement-matière, physique, chimie, mécanique (y.c. assemblage), micro-connectique, électronique (conception, tests, optimisation du fonctionnement des détecteurs) … .

Trixell dispose actuellement de plus de 250 brevets à travers le monde, couvrant les différents domaines technologiques impliqués dans la réalisation des détecteurs."

 

 

Qu'est-ce qui vous a incité à rejoindre Minalogic ?

PR : " Trixell est membre de Minalogic depuis l'avènement des pôles de compétitivité il y a plus de 10 ans et fait partie de la cinquantaine de membres fondateurs. A l'époque nous avions été séduits par le fait que l'essence même des pôles, était d'encourager les synergies au niveau des travaux de recherche entre les entreprises ainsi qu'avec les organismes publics de recherche d'un même territoire.

La création du pôle de compétitivité fin 2005 et la labellisation des premiers projets a marqué pour Trixell le début de différentes coopérations locales, dont certaines à long terme. Nous avons, entre autre, formalisé la création d'un laboratoire commun entre le CEA et Trixell depuis 2006, ainsi que des partenariats avec différents acteurs du pôle nous pouvons par exemple citer ST Microelectronics, Pyxalis, le laboratoire Creatis, ISORG, l'institut Lumière Matière de l'université de Lyon, GIPSA Lab, les CHU, Cedrat Technologies … .

 Les  nombreux autres services tels que proposés actuellement par Minalogic n'existaient pas encore, si ce n'est peut-être dans l'esprit de certains fondateurs. Même les montages de projets collaboratifs, notamment FUI, étaient loin d'être aussi fluides que ce que nous connaissons aujourd'hui, mais nous percevions une forte volonté de l'état et les collectivités locales pour nous encourager à faire les premiers pas."

 

 

De quel(s) projet(s) collaboratif(s) êtes-vous partenaires ?

PR : "Trixell a été partenaire et porteur, de différents projets collaboratifs nous pouvons par exemple citer IMALOGIC, DELPIX, COSIRIX, ROXTAR …, ces projets nous ont avant tout permis de soutenir le rythme des développements et transitions technologiques de plus en plus important imposé par l'industrie des écrans ainsi que par la microélectronique et l'électronique imprimée (détecteurs CMOS, nouveaux matériaux semi-conducteurs, détecteurs sur substrats souples, densité d'intégration de plus en plus poussée,  …) et par conséquent de maîtriser une offre technologique pour les détecteurs de rayons X de plus en plus importante, grâce à diverses collaborations."

 

 

Depuis votre adhésion, de quels services avez-vous bénéficiés?

PR : "Trixell s'est beaucoup appuyé sur le dynamisme du pôle Minalogic, la diversité de son réseau et de son écosystème afin de démultiplier sa capacité d'innovation grâce à des projets collaboratifs enrichissants pour l'ensemble des partenaires.

Pour tenter de "quantifier" tant soit peu cet impact, nous avons pu établir un certain degré de corrélation entre les projets collaboratifs, l'évolution de l'offre produit, la diversité de la palette technologique et le portefeuille de propriété intellectuelle."

 

 

Quels types de partenariats (innovation, business) recherchez-vous au sein de Minalogic ?

PR : " Trixell exportant près de 90% de ces produits auprès de grands équipementiers du secteur médical, secteur sur lequel  il n'existe plus d'acteur français depuis  1987, quand la Compagnie générale de radiologie (CGR) du Groupe Thomson est cédée à General Electric contre les activités d'électronique grand public de ce dernier. Il serait donc illusoire pour Trixell d'espérer développer le volet business sur le bassin grenoblois.

En revanche, nos produits devenant de plus en plus complexes tout en tendant également à devenir des détecteurs communicants et intelligents, nous percevons un réel intérêt pour Trixell à travailler avec des acteurs locaux dans différents secteurs de l'innovation, tant dans les domaines du "hardware" qu'en "software".

 

Les dernières actualités sur le même thème

30/05/2017

Marc ATTIA, CMO d'Elichens, témoigne sur son adhésion à Minalogic

24/04/2017

Alain EISENSTEIN-BLACHON, PDG d'Ophrys Systèmes, témoigne sur son adhésion à Minalogic

22/02/2017

Matthieu TERENTI, Responsable Grands Projets Enedis Direction Régionale Alpes, témoigne sur son...