Vous êtes ici

Benoit Chabre, directeur du site Rolls-Royce de Grenoble

Benoit Chabre, directeur du site Rolls-Royce de Grenoble

Portrait d'adhérents

26/04/2011

Minalogic : Parlez nous de Rolls Royce...

Benoit Chabre :
Rolls-Royce est une entreprise mondiale fournissant des systèmes et services de production d'énergie pour des applications terrestres, maritimes ou aériennes, Rolls-Royce, avec ses sites de production et ses centres de services, est présent dans 50 pays dans le monde.
Rolls-Royce est également un acteur de l'industrie nucléaire depuis 50 ans puisque le groupe conçoit et fournit des systèmes et équipements destinés aussi bien à des réacteurs civils que militaires.

Une entité à Grenoble depuis les années 60
En 2008, Rolls-Royce a créé une organisation nucléaire civile, intégrant par la même l'entité contrôle-commande de Data Systems & Solutions (DS&S). Cette entité, basée à Grenoble depuis plus de 40 ans et ayant appartenu successivement à Merlin Gerin, Schneider Electric et DS&S, a été créée dans les années soixante, alors même que débutait le programme nucléaire français.

400 emplois et de la croissance
L'entité contrôle-commande nucléaire de Rolls-Royce emploie aujourd'hui près de 400 personnes sur le bassin grenoblois. Cette entité est aujourd'hui en pleine expansion, puisqu'elle a recruté plus de 100 personnes au cours des 2 dernières années. À défaut de pouvoir pousser les murs, l'entité va s'agrandir en s'installant sur un deuxième site dans la région grenobloise... d'ici au 2e trimestre 2011.
Au-delà de ses emplois en interne, Rolls-Royce bénéficie également d'une supply chain locale, essentiellement implantée sur la région grenobloise. Aujourd'hui, plus de 40 % de notre chiffre d'affaires est réparti sur cette supply chain locale.
Notre technologie

Leader des systèmes de contrôle-commande
De la technologie analogique développée dans les années 60 chez Merlin Gerin, à la 4ème génération de technologie numérique développée chez Rolls-Royce, l'entité contrôle-commande de Grenoble innove constamment en développant des produits et technologies répondant aux besoins de ses clients et aux exigences normatives internationales de l'industrie nucléaire.
Notre principal objectif est la fourniture d'équipements et services améliorant la fiabilité, la disponibilité et la sûreté des réacteurs nucléaires tout en réduisant les coûts d'exploitation.

 

M. : Dans quel projet du pôle êtes-vous impliqués ? Quelles compétences y apportez-vous ?

Benoit Chabre :
Le projet COMON, un projet nucléaire labellisé Minalogic

COMON est un projet de R&D permettant la réalisation de logiciels de Contrôle-commande d'une centrale nucléaire selon une approche innovante qui assure la maîtrise de la complexité et de la sûreté d'un tel projet.
Avec le projet COMON, Rolls-Royce vise particulièrement à développer une méthodologie partagée permettant d'améliorer l'interface avec les plateformes d'ingénieries clients, une plateforme de simulation comprenant des méthodes formelles de vérification et validation (V&V), une plateforme de tests pour la phase de V&V, et un démonstrateur basé sur un système de contrôle commande standard.


M. : Plus généralement, quels types de partenariats recherchez-vous ?

Benoit Chabre : Rolls-Royce est membre actif de différentes organisations et institutions françaises, telle que Minalogic. En adhérant au pôle nous avons pu former des partenariats avec différentes entreprises dans le domaine du nucléaire.
Par exemple le projet Common a rassemblé les sociétés Atos Origin, Corys T.E.S.S. et Rolls-Royce avec qui nous avons développé un savoir faire unique en France dans le domaine du contrôle-commande nucléaire.
Mais plus encore, ce projet nous a permis de développer des partenariats avec le laboratoire Verimag et l'Université Joseph Fourier de Grenoble pour proposer une démarche novatrice consistant à définir et implémenter une chaîne d'ingénierie pour le Contrôle-Commande de centrale nucléaire. La chaîne d'ingénierie qui sera développée dans le cadre du projet COMON sera composée de l'ensemble des étapes, depuis la conception globale de la centrale nucléaire jusqu'à la construction du système de Contrôle-Commande. Elle devra intégrer les méthodologies existantes, les compléter par de l'innovation, les intégrer et les automatiser afin de retirer les gains de productivité et la minimisation des risques de conception et de réalisation.

> Plus d'informations : http://www.rolls-royce.com/

 

Consultez les derniers portraits d'adhérents :
  • Didier Marsacq, directeur du CEA-LITEN
  • Laurent Jamet, co-fondateur d'ISORG

Les dernières actualités sur le même thème

16/04/2019

Minalogic has helped us raise our profile, especially at international trade shows

27/03/2019

Minalogic nous fait gagner en visibilité notamment lors de salons internationaux

27/02/2019

Adhérer à Minalogic, c'est se connecter à un écosystème à la fois technique et innovant