Vous êtes ici

Bernard Chenevier, Directeur du LABORATOIRE LMGP

Bernard Chenevier, Directeur du LABORATOIRE LMGP

Portrait d'adhérents

10/12/2009

Minalogic : Parlez nous du LMGP...


Bernard Chenevier : Le LMGP (http://www.lmgp.grenoble-inp.fr) est une unité mixte de recherche à 2 tutelles, le CNRS et Grenoble-INP. Fondé en 1985 et localisé à l'époque sur le campus de Saint-Martin d'Hères, le LMGP a fait partie des nouvelles entités de recherche qui se sont installées sur le site de MINATEC en Mai 2006. Il est situé dans les locaux de PHELMA (PHysique - ELectronique - MAtériaux), une des 6 écoles d'ingénieurs de Grenoble-INP.

Réorganisées dans des locaux adaptés aux concepts de la recherche moderne, les activités du laboratoire sont dédiées aux recherches sur les matériaux fonctionnels avancés autour de 4 grandes thématiques :

Matériaux pour les Sciences et Technologies de l'Information et de la Communication

Matériaux pour l'Energie

Synthèse et Physico-Chimie du Solide

Interface Matériaux / Matière Biologique



Si les recherches sont ancrées sur des savoir-faire et des compétences académiques (et donc de type recherche fondamentale), le laboratoire est également fortement lié à l'école d'ingénieurs PHELMA de Grenoble INP. De ce fait, l'engagement du Laboratoire dans des projets de recherche partenariale, et plus spécifiquement ceux entre Recherche / Formation / Monde industriel, a de tout temps été très important comme le précise le graphe ci-dessous.



Les effectifs du laboratoire sont de 40 permanents et une cinquantaine de doctorants ou post-doctorants.

Minalogic : Dans quel(s) projet(s) du pôle êtes-vous impliqués ? Quelles compétences y apportez-vous ?


B.C. : Les recherches développées au LMGP sont principalement à caractère fondamental. Il n'empêche que l'engagement du Laboratoire dans des projets de recherche partenariale, a de tout temps été important. Aujourd'hui le laboratoire est associé à 2 projets labellisés par MINALOGIC : HIBRIX, démarré en 2007, et ISIX, présenté dans le cadre du neuvième appel à projets du FUI.
Cependant les développements actuels des besoins sociétaux dans les domaines de la santé et des énergies nouvelles donnent l'occasion au laboratoire de se positionner sur de nombreux projets collaboratifs où le tissu R&D et industriel de la région Rhône-Alpes est très dense.
Le laboratoire a développé au cours des dernières années des compétences spécifiques dans des secteurs comme :
- ceux aux interfaces matériaux / matière biologique avec des programmes sur l'adhésion,
- la motilité cellulaire, le contrôle des processus de différentiation cellulaire par interaction avec des surfaces fonctionnalisées,
- le domaine comme le PV avec des objectifs d'optimisation de cellules à bas coût faisant appel à de nouveaux matériaux,
- ou encore la maitrise des distributions de nanofils insérés dans des populations de nanoparticules permettant d'optimiser les rendements de conversion photon-électron.

Dans MINALOGIC et avec une intensité croissante depuis 2006, le LMGP apporte, son expertise en sciences des matériaux fonctionnels : synthèse par voie chimique (Chimie douce, cristallogenèse haute température, CVD, MOCVD, MOD et de nombreuses variantes). L'originalité de l'apport ne se limite pas aux moyens techniques dont le laboratoire dispose et des accès "grands instruments" qui renforcent bien entendu considérablement ses potentialités. La contribution majeure est celle des connaissances haut niveau et de l'expertise des chercheurs / enseignants-chercheurs et personnels techniques en terme d'analyse, de compréhension et de modélisation des phénomènes chimiques, bio-chimiques ou physiques.

Dans ISIX par exemple, le savoir-faire en termes de modélisation de type "éléments finis" du comportement thermo-plastique des matériaux ou les images interprétées de microscopie à balayage ont permis de fournir un feed-back essentiel aux partenaires technologues en charge du design et de la construction des dispositifs.

Le contexte MINALOGIC offre aussi un excellent cadre d'évolution et de formation de haut niveau aux plus jeunes collaborateurs du LMGP. La contribution du LMGP aux projets "formation" d'étudiants / jeunes chercheurs à statut Post-Doc par exemple est aussi une priorité affichée. Cette tendance s'inscrit dans l'implication du laboratoire au niveau des projets de carrière des jeunes qui sont formés avec " l'empreinte LMGP " : près de 80 - 90 % des jeunes qui passent par la formation à la recherche au sein du LMGP trouvent un contrat d'embauche solide dans le monde académique ou industriel.

Minalogic est un pôle où la démarche qualité est importante. Avec l'objectif d'être toujours plus attractif pour les partenaires socio-économiques, le laboratoire évolue actuellement vers des actions de certification qui devraient, à l'horizon 2012, quantifier et valider les efforts de gestion, de participation et d'animation de projets que le laboratoire a fait au cours des 6 dernières années.

 

Minalogic : Plus généralement, quels types de partenariats recherchez-vous ?

B.C. : Les partenaires industriels qui sont les collaborateurs naturels du LMGP ont des activités à forte valorisation dans le domaine de la haute technologie. Récemment les domaines de l'énergie renouvelable ainsi que ceux de la santé sont devenus prépondérants.



> Pour plus d'informations sur le LMGP, consultez le site du laboratoire : http://www.lmgp.grenoble-inp.fr/

Les dernières actualités sur le même thème

16/04/2019

Minalogic has helped us raise our profile, especially at international trade shows

27/03/2019

Minalogic nous fait gagner en visibilité notamment lors de salons internationaux

27/02/2019

Adhérer à Minalogic, c'est se connecter à un écosystème à la fois technique et innovant