Vous êtes ici

La Chambre de Métiers et de l'Artisanat de Grenoble et Minalogic ont signé une convention de partenariat le 8 septembre 2009

La Chambre de Métiers et de l'Artisanat de Grenoble et Minalogic ont signé une convention de partenariat le 8 septembre 2009

Vie du pôle

10/09/2009

Cette convention de partenariat a pour objectif de faire bénéficier les entreprises artisanales de l'innovation générée au sein du pôle de compétitivité. La Chambre de Métiers et de l'Artisanat de Grenoble, qui rassemble plus de 12 000 entreprises, et MINALOGIC souhaitent que les entreprises des secteurs de l'électronique et du logiciel, ainsi que celles issues des secteurs d'activité traditionnels tels que la sous-traitance mécanique, puissent être pleinement associées aux projets et aux activités du pôle de compétitivité.

Ce partenariat porte, entre autres, sur les actions suivantes :
- faire connaître les activités et les services du pôle MINALOGIC auprès des entreprises immatriculées à la Chambre de Métiers et de l'Artisanat de Grenoble ayant une activité se référant aux objectifs du pôle de compétitivité Minalogic (électronique, logiciels,...) : communication sur les offres technologiques, les appels à projets, les actions collectives, les formations, les ateliers technologiques, etc.
- communiquer, en accord avec les dirigeants, sur les projets émanant des entreprises immatriculées à la Chambre de Métiers et de l'Artisanat de Grenoble dans les domaines des nanotechnologies et des logiciels embarqués vers les acteurs du pôle.
- faciliter la mise en relation des entreprises avec le pôle de compétitivité MINALOGIC.

Pierre Balme-Blanchon, Président de la Chambre de Métiers et de l'Artisanat de Grenoble (à gauche)
Nicolas Leterrier, Délégué général de Minalogic (à droite)

 

Les dernières actualités sur le même thème

16/09/2019

Du 18 au 21 septembre, retrouvez-les au salon incontournable de la filière microélectronique...

30/08/2019

Sport Unlimitech : 14 adhérents connectés au sport

22/07/2019

Membre du bureau du CSF "Industrie électronique", le pôle devient le porte-parole des écosystèm...