Vous êtes ici

GMP DLC2

GMP DLC2

Équipement de dépôt de revêtement carbone-diamant pour les moteurs

En cours

Type de projet

FUI 15

Porteur de projet

IREIS - Institut de recherches en ingénierie des surfaces

Partenaires

Ecole Centrale de Lyon

Partenaires non-membres

LPSC - Laboratoire de Physique Subatomique et de Cosmologie de Grenoble, MTS camshafts, PSA Peugeot Citroën, Renault, Thales Electron Devices VELIZY

Enjeux

La réduction du frottement entre les composants mobiles du moteur constitue l'une des voies majeure de progrès pour les moteurs thermiques ou hybrides. De nouveaux revêtements tels que les DLC (Diamond-Like Carbon) font leur apparition sur quelques composants moteurs (poussoirs, axes de piston, segments) pour des gains d'émission de CO2 de l'ordre de 1 g/km. Le projet GMP DLC2 vise à étendre l'utilisation des couches DLC à d'autres composants moteurs pour un gain de CO2 de l'ordre de 4 gCO2/km sur cycle sur une moyenne actuelle à environ 125 gCO2/km. Il se situe donc dans la droite ligne des objectifs gouvernementaux d'un véhicule consommant 2 litres aux 100 km. Cet objectif suppose une reconception très profonde de ces composants (arbre à cames, linguet et chemise) et le développement de technologies de dépôt de nouvelles générations.

Objectifs

Le projet est organisé autour de tâches "technologies" et de tâches "reconception composants moteur" Les technologies de dépôt de nouvelles générations doivent permettre d'abaisser les coûts de production en diminuant le coût des équipements et en réduisant les temps de cycle. L'amélioration de la souplesse et de l'efficacité de ces procédés doit être obtenu en développant des sources plasma intégrées basées sur des générateurs de puissance transistorisés associés à des systèmes magnétiques optimisés et en mettant en œuvre de nouveaux concepts de gestion thermique dans les équipements PECVD (Plasma Enhanced Chemical Vapor Deposition). Une attention particulière doit également être porté sur les technologies de préparation de surface qui doivent permettre d'adapter la rugosité aux performances attendues. Plusieurs pièces moteurs sont susceptibles d'être revêtues DLC sous réserve d'une reconception de leur procédé de production : arbre à cames rapportées non retouchées, linguets à patin et butée mécanique, chemises moteur rapportées non retouchées correspondent à des conceptions qui ne sont pas utilisées à ce jour dans les moteurs grande série. Certaines tâches de reconception auront lieu complètement dans le cadre du projet (arbre à cames, linguets) permettant une mise en production très rapide. D'autres tâches beaucoup plus lourdes n'auront lieu qu'à l'issue du projet si les performances espérées sont bien au rendez vous.

Projet infos page d'un projet

Marchés

Mobilité et Transports

Investissement

6,953 K€

Durée

43 mois

Total effort

43,6 homme(s)/an