Vous êtes ici

MIGAS2

MIGAS2

Module miniaturisé d'analyse multi-gaz de la qualité de l'air intérieur

Terminé

Type de projet

FUI 13

Porteur de projet

CIAT

Partenaires

APIX Analytics, Asygn, Leti, Phi Design

Partenaires non-membres

CHR Nice, SMS - Sciences et Méthodes Séparatives

Financeurs

BPI France - Conseil général de l'Ain - Conseil général de l'Isère - Conseil régional de Haute-Normandie - FEDER Rhône-Alpes

Enjeux

L'objectif de ce projet était de réaliser un système miniaturisé d'analyse de mélanges gazeux complexes (> 10 composés) destiné au contrôle en continu de la qualité de l'air intérieur (pollution chimique). L’idée était d’intégrer ce système d’analyse à un système de Chauffage/Ventilation/Climatisation afin d’en assurer l’asservissement suivant les niveaux de pollution mesurés. Ce projet visait le marché du contrôle de la qualité d’air intérieur dans les bâtiments industriels, tertiaires et publics et les habitats.

 

Ce projet a permis la fabrication d’un premier prototype GCAP-MIGAS sous la forme d’un système complet et portable d’analyse multi-gaz pour des mesures in situ et en temps réel.

Objectifs

L’innovation technologique de ce système repose sur l’intégration miniaturisée des fonctions d’analyse sur des puces silicium (en réutilisant les technologies de la microélectronique), notamment du module de détection à base de nano-résonateurs NEMS.

 

Le premier prototype développé au cours du projet MIGAS2 a évolué vers le produit ChromPix, dans lequel l’intégralité de la chaine de mesure (injection, séparation et détection) est intégrée dans un module d’analyse miniaturisé (module analytique) conçu pour un usage plug & play. Le rack multi-modules ChromPix peut ainsi intégrer jusqu’à 4 de ces modules, permettant de réaliser jusqu’à 4 analyses en parallèle en un seul prélèvement d’échantillon. Ce produit est destiné à des applications industrielles (qualité du gaz, monitoring de procédés…) mais également à des applications environnementales.

Projet infos page d'un projet

Marchés

Usine du futur

Investissement

4 952 K€

Durée

36 mois

Total effort

28,78 hommes/an