Vous êtes ici

Accès supercalculateur Minalogic-HP-Oxalya

Accès supercalculateur Minalogic-HP-Oxalya

Focus Services Adhérents

06/05/2010

Afin de favoriser la compétitivité des PME, startups et laboratoires de recherche publics du pôle, Minalogic, en coopération avec Hewlett-Packard et Oxalya, met gratuitement à leur disposition 2 millions d'heures de calcul. Le calculateur, situé dans les locaux sécurisés du site Hewlett-Packard de Grenoble-Eybens, offre 200 nœuds de calcul et une puissance de 4,5 teraflops*.

> Un accès simple et rapide
Oxalya donne accès à une solution de calcul haute performance. L'interface utilisateur est simple, facile d'utilisation et comprend tout l'environnement nécessaire au déploiement de votre espace de calcul distant (OS, ordonnanceur, supervision...).
Vous bénéficiez :
- d'un portail d'accès sécurisé,
- de votre cluster de calcul disponible sous 24 heures maximum,
- de systèmes d'alertes et de statistiques,
- d'une hot-line dédiée, basée en France

◊ Si vous êtes intéressé par cette offre, merci de contacter Alban Schmutz (Oxalya) par email (alban.schmutz_at_oxalya.com) en mettant en copie Laurent Julliard (laurent.julliard_at_minalogic.com).


> Des utilisateurs satisfaits : Témoignage de la société ScalAgent
« Ce service nous a permis de gagner un temps précieux dans le développement de notre produit »

La société ScalAgent D.T. (http://www.scalagent.fr), jeune PME innovante de la région grenobloise, a utilisé la grappe de calcul à sa plus grande satisfaction.

ScalAgent D.T. est l'éditeur du logiciel de messagerie applicative open-source Joram au sein du consortium OW2(http://joram.ow2.org). Joram est largement utilisé dans de nombreux projets en France et dans le monde : France-Télécom, Armée de l'air, Marine, ministère de l'intérieur, etc. Il représente une alternative crédible aux logiciels propriétaires comme WebSphere MQ d'IBM.

Par ailleurs, Joram est la base du logiciel de médiation de données de Scalagent qui permet la collecte et le traitement de flux de données dans un contexte largement distribué. Ce framework de médiation est la base du produit EConnectWare réalisé en collaboration avec la société TagSys dans le monde du RFID.

Depuis quelques années, Scalagent mène pour le CNES des travaux de R&D pour la définition d'un middleware dédié au monde des applications spatiales dans le cadre du consortium CCSDS : le MAL pour Message Abstraction Layer. Ces spécifications sont en passe d'être validées par le CCSDS qui regroupe la plupart des agences spatiales internationales (NASA, ESA, CNES, DLR, etc.). Dans ce cadre, ScalAgent a réalisé pour le CNES le premier prototype du logiciel de contrôle commande (Spacecraft Monitoring & Control) de nouvelle génération du CNES en utilisant le middleware Joram, ce prototype a été utilisé pour valider la spécification.

Le CNES envisage maintenant l'utilisation de ce prototype dans un environnement opérationnel pour une mission en 2015. La première étape pour atteindre cet objectif consistait à valider les capacités du MAL dans une architecture matérielle proche de celle d'une salle de contrôle réelle de type ATV (le module de transport de l'ESA vers la station spatiale, qui représente actuellement l'une des missions les plus contraignantes en terme de charge pour le système de monitoring / contrôle).

"Grâce à l'usage de la grappe de calcul "Virtual Nodes" mis à disposition par HP et Oxalya aux adhérents de Minalogic, nous avons déployé le MAL et ses services sur un ensemble de 13 machines, soit plus de 100 coeurs de calcul, et  avons donc pu réaliser un test en grandeur nature permettant de valider les objectifs fixés par le CNES en terme de performances et de scalabilité.
Pour nous, l'accès à la puissance de calcul était importante mais le nombre de machines en réseau était un réel plus. Nous avons apprécié la facilité d'accès et la simplicité d'utilisation. Oxalya fournit des outils intéressants et accessibles permettant une rapide prise en main : réservation de plages de calcul sur internet, outils de surveillance des calculs, systèmes d'alerte, statistiques, etc. et la puissance disponible nous convenait parfaitement.
Ce service nous a permis de gagner un temps précieux dans le développement de notre produit et sans cette offre, nous ne sommes pas persuadés que nous y aurions eu "naturellement" recours."
> André Freyssinet, directeur R&D de Scalagent

* 1 teraflop = 1000 milliards d'instructions par seconde


 

 

Les dernières actualités sur le même thème

29/11/2018

Donnez-leur de la visibilité grâce aux supports de communication du pôle

26/09/2018

N'attendez plus pour le déployer dans vos outils de communication !

25/07/2018

30 minutes pour vous donner envie de vous lancer dans l’aventure de l’innovation