Vous êtes ici

Hervé Martin, directeur du LIG (Laboratoire Informatique de Grenoble)

Hervé Martin, directeur du LIG (Laboratoire Informatique de Grenoble)

Portrait d'adhérents

25/10/2012

Parlez-nous du LIG

Hervé Martin : Le Laboratoire d'Informatique de Grenoble (LIG) est une UMR du CNRS et des universités grenobloises (UJF, Grenoble INP, UPMF) qui a noué un partenariat fort avec Inria avec qui nous avons 9 équipes communes.
Le LIG rassemble près de 500 chercheurs, enseignants-chercheurs, doctorants et personnels en support à la recherche.

L'ambition du LIG est de s'appuyer sur la complémentarité et la qualité reconnue de nos 23 équipes de recherche pour contribuer au développement des aspects fondamentaux de la discipline (modèles, langages, méthodes, algorithmes) et pour développer une synergie entre les défis conceptuels, technologiques et sociétaux associés à cette thématique.

Relever ces défis trouve une résonance dans les cinq axes thématiques de recherche explorés au LIG :

  • Génie des Logiciels et des Systèmes d'Information
  • Méthodes Formelles, Modèles et Langages
  • Systèmes Interactifs et Cognitifs
  • Systèmes Répartis, Calcul Parallèle et Réseaux
  • Traitement de Données et de Connaissances à Grande Echelle.

 

Le projet scientifique du LIG est l'"Informatique ambiante et durable". Si l'informatique ambiante est un levier, sans précédent, d'émancipation et d'ouverture avec un potentiel extraordinaire d'applications individuelles et sociales dans beaucoup de domaines (santé, éducation, environnement, transports, bâtiment intelligent, ...), se pose également la question de son usage dans une perspective réfléchie et éthique, en accord avec les nouvelles problématiques auxquelles nos sociétés se confrontent telle que la maîtrise de l'énergie.

Le LIG se veut un laboratoire centré sur les fondements et le développement des sciences informatiques, tout en veillant à une ouverture ambitieuse sur la société pour en accompagner les nouveaux défis.

 

Dans quels projets du pôle êtes-vous impliqués ? Quelles compétences y apportez-vous ?

H.M : Le LIG participe ou a participé à une quinzaine de projets du pôle (projets FUI, BGLE, etc., auxquels viennent s'ajouter d'autres projets spécialisés, par exemple dans la thématique du cloud computing).

Les thématiques abordées sont multiples et témoignent de la large palette de compétences offertes par les équipes de recherche du LIG. On peut mentionner les logiciels pour concevoir, valider et programmer les architectures multiprocesseurs, la gestion intelligente de l'électricité et l'efficacité énergétique, les intergiciels et le cloud computing, les réseaux de capteurs et les terminaux mobiles, les nouveaux services urbains, etc.

 

Plus généralement, quels types de partenariats recherchez-vous ?

H.M : Le LIG s'inscrit pleinement dans son écosystème en cherchant à nouer des partenariats avec les PME et les grands groupes. Les collaborations industrielles apportent de nouvelles problématiques qui nourrissent la réflexion scientifique et stimulent la recherche académique.

Le pôle de compétitivité Minalogic nous offre un cadre très utile et apprécié pour développer ce type de collaborations et ainsi augmenter notre capacité à participer aux enjeux socio-économiques stratégiques liés à l'innovation.

 

Site internet du LIG

Les dernières actualités sur le même thème

27/02/2019

Adhérer à Minalogic, c'est se connecter à un écosystème à la fois technique et innovant

30/01/2019

Un adhérent fidèle depuis 2005 actif dans plusieurs projets labellisés par Minalogic

20/12/2018

Gagner ne se fait pas seul mais grâce à un écosystème bienveillant et pertinent porté par le ré...