Vous êtes ici

Portrait de Lucas Nacsa - NEOVISION

Portrait de Lucas Nacsa - NEOVISION

Portrait d'adhérents

29/11/2018

Lucas Nacsa
Président-Directeur Général

 

 

Lucas Nacsa, parlez-nous de Neovision:

LN : "J’ai fondé Neovision, une société de conseil et de services en intelligence artificielle, en 2014 avec Pierre Arquier et Sabine Notheisen, deux amis de l’Ensimag. Pierre et moi venions de Inria (nous exercions dans des équipes de Computer Vision et de Machine Learning) et Sabine venait d’une SSII. La société a été incubée pendant 3 ans au Tarmac (la pépinière de Inovallée) à Meylan où nous avons développé notre esprit d’entrepreneur et obtenu nos premiers contrats avec des start-up.

 

Nous accompagnons nos clients dans la création de nouvelles technologies. Notre expertise s’articule autour du Machine Learning, Deep Learning, Computer Vision, Natural Language Processing, Predictive Analysis. Par exemple, nous avons réalisé une technologie de reconnaissance d’étiquette de bouteille de vin utilisée par l’application mobile WineAdvisor. À partir d’une photo d’une bouteille de vin, le logo et les inscriptions sont reconnus afin de remonter les bonnes informations à l’utilisateur (notes, commentaires, recommandations de dégustation etc.) Nous avons aidé cette société, de la conception des algorithmes jusqu’au déploiement opérationnel dans le cloud.

 

Neovision est aujourd’hui localisée à Europole et compte 13 collaborateurs : ingénieurs, docteurs et consultants. Nous sommes référent logiciel pour le programme Easytech de Minalogic et consultant IA pour Bpifrance. Nous avons également été sollicité par le gouvernement afin de définir l’orientation stratégique de la France concernant l’Intelligence Artificielle et faisons partie des sociétés fondatrices de l’Institut Interdisciplinaire en Intelligence Artificielle (3IA) de Grenoble ."

 

 

Qu'est-ce qui vous a incité à rejoindre Minalogic ?

LN: "J’ai découvert Minalogic grâce à Erasmia Dupenloup et Philippe Wieczorek qui sont venus à notre rencontre en juillet 2014. J’ai tout de suite compris que nous partagions les mêmes valeurs. En sortant du RDV, j’avais le sentiment d’avoir trouvé une association bienveillante envers ses membres qui nous permettrait de partager et d’échanger avec d’autres chefs d’entreprise, de trouver des clients et des partenaires.

 

Mon premier événement a été un Brainstorming Minalogic. Mes sentiments se sont confirmés. J’ai pu pitcher Neovision en tant que petit nouveau devant l’ensemble des membres présents. Une aubaine pour une jeune société qui cherchait à se faire connaître. J’ai rencontré ce jour-là beaucoup d’acteurs innovants de la région. Certains sont devenus clients, d’autres fournisseurs. Il était alors évident à mes yeux que j’avais fait le bon choix en rejoignant Minalogic."

 

 

De quel(s) projet(s) collaboratif(s) êtes-vous partenaires ?

LN : "Nous avons travaillé en 2015 sur le projet européen MIRTIC avec Inria, Schneider Electric et Ulis sur un système embarqué de détection de personnes par captation infrarouge. L’objectif était d’amener des fonctionnalités de détection de présence et d’activité humaine dans le smart building. Neovision a travaillé sur le développement et l’optimisation des algorithmes en vu de leur intégration dans un système embarqué à fortes contraintes (peu de mémoire et peu de puissance de calcul).

 

Début 2018, nous avons travaillé sur le projet de recherche STxP70 de la société STMicroelectronics. Nous avons aidé la société à concevoir un companion chip capable d’accélérer les calculs des réseaux de neurones convolutifs directement en hardware. Basé sur cet accélérateur, nous avons présenté ensemble une démo de détection de personnes en temps réel au MWC 2018, un salon international des technologies mobiles à Barcelone.

 

Dernièrement, en partenariat avec la société Ulis, nous avons élaboré une preuve de concept pour l’amélioration de la détection de personnes dans le domaine de la voiture autonome à l’aide de capteur infrarouge et de Deep Learning. Cette collaboration a donné lieu à une publication qui a été acceptée à SIA VISION 2018 ainsi qu’à une présentation devant les membres de Minalogic lors de la Journée du Véhicule du Futur."

 

 

Depuis votre adhésion, de quels services avez-vous bénéficiés?

LN : "J’ai beaucoup appris en allant aux différents ateliers organisés par Minalogic.

 

J’ai apprécié les ateliers Goût de l’innovation concernant la propriété industrielle. J’ai pu ainsi affuter mes connaissances concernant les droits d’auteurs qui régissent les droits du logiciel, les droits des bases de données, les subtilités liées aux données personnels, apprendre comment fonctionnent les brevets, etc.

 

Les ateliers Goût du business, avec l’atelier sur la communication numérique (site web, réseaux sociaux, …) et celui sur la séduction des grands comptes m’ont beaucoup apporté.

 

J’apprécie tout particulièrement le service de mise en relation qualifiée qui nous apporte des leads de très bonnes qualités, aussi bien côté clients que fournisseurs."

 

 

Quels types de partenariats (innovation, business) recherchez-vous au sein de Minalogic ?

LN : "Tout en gardant notre indépendance, nous sommes en train de nouer des partenariats stratégiques avec des clients, fournisseurs et concurrents afin d’améliorer notre compétitivité et d’adresser ensemble des marchés plus conséquents.

 

Je suis donc à la recherche de partenaires ambitieux qui partagent nos valeurs. Des partenaires qui souhaitent comme nous, grâce aux nouvelles technologies, créer un monde meilleur."

 

Les dernières actualités sur le même thème

20/12/2018

Gagner ne se fait pas seul mais grâce à un écosystème bienveillant et pertinent porté par le ré...

26/09/2018

Un partenaire privé qui co-construit avec Minalogic une démarche pertinente d’accompagnement de...

25/07/2018

Une jeune entreprise innovante qui capitalise sur l'offre de services Minalogic