Vous êtes ici

Une délégation record au CES pour Auvergne-Rhone-Alpes

Vie du pôle

Une délégation record au CES pour Auvergne-Rhone-Alpes

13/12/2016

 

La région Auvergne-Rhône-Alpes emmènera une délégation record de 37 start-ups sur le CES, l’événement mondial de référence pour l’électronique grand public, qui se déroulera du 5 au 8 janvier 2017 à Las Vegas. Il s’agira de la première délégation régionale française, signe du dynamisme de la région dans le domaine du numérique.  

Sport, santé, environnement, divertissement, bien-être… : 37 start-ups de la région Auvergne-Rhône-Alpes viendront exposer leurs produits innovants sur la 50ème édition du CES, du 5 au 8 janvier 2017 à Las Vegas. Signe de la qualité et du potentiel de ces entreprises, 10 d’entre elles ont d’ores et déjà reçu un CES Innovation Award, qui récompense les innovations les plus remarquables de l’année.

Cette délégation sera conduite par le pôle de compétitivité Minalogic et l’Agence Régionale de Développement Economique (ARDE) Auvergne, avec le soutien financier de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et de l’Union européenne, en partenariat avec le pôle de compétitivité Imaginove, le Clust’R Numérique et Numélink. Des représentants industriels (notamment SEB, STMicroelectronics) et politiques viendront grossir les rangs de cette délégation, qui devrait compter près de 200 personnes.

Un accompagnement sur-mesure, clé de la réussite pour les start-ups

Afin d’optimiser la préparation de ce salon stratégique pour leur développement, l’ensemble des entreprises de la délégation ont bénéficié depuis plusieurs mois d’un programme d’accompagnement sur mesure, « On the Road to CES », élaboré par Minalogic et l’ARDE. Ce programme de 6 sessions a permis aux entreprises d’acquérir ou approfondir leurs compétences dans plusieurs domaines : elevator pitch, réseaux sociaux, design de stand, relations presse, environnement réglementaire, intelligence économique…
Sur place, les organisateurs de la mission ne relâcheront pas leur implication et joueront le rôle de facilitateur pour identifier des interlocuteurs pertinents auprès des grands comptes et investisseurs internationaux, et les mettre en relation avec les start-ups de la délégation.

 

Les chiffres-clés

  • 37 start-ups (28 en 2016) et 1 institut de recherche
    et 10 lauréats d’un CES Innovation Award 2017 (6 en 2016)

  • La région Auvergne-Rhône-Alpes :

    • 2ème région numérique de France avec 15 000 entreprises et 90 000 salariés qui innovent tous les jours dans le secteur du numérique.

    • 4 territoires labellisés French Tech : Lyon French Tech, French Tech in the Alps, Saint-Etienne Design Tech et Clermont Auvergne French Tech

    • 8ème région européenne en PIB (239 milliards d’euros en 2012)

    • 1ère région industrielle française en nombre d’emplois (490 000 emplois industriels, soit 18% du total d’emplois)

    • 2ème région française la plus attractive en investissements étrangers, avec plus de 1400 entreprises à capitaux étrangers

 

« En tant que région française leader pour les technologies numériques, la région Auvergne-Rhône-Alpes possède l'un des écosystèmes les plus dynamiques en Europe. Avec Minalogic et l’ARDE, Auvergne-Rhône-Alpes promeut une vitrine technologique fantastique, comme les start-ups de notre délégation le démontreront au CES. Ces innovateurs et entrepreneurs nous rendent fiers et prouvent qu’Auvergne-Rhône-Alpes est un carrefour de l'innovation conduit par des clusters remarquables », commente Laurent Wauquiez, Président de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

 


Consultez la liste des 38 exposants de la délégation

 

Suivez dès maintenant, et pendant toute la durée du CES, 
l’actualité de la délégation Auvergne-Rhône-Alpes sur les réseaux sociaux :
#TheTechRegionAtCES

 

 

Télécharger la brochure officielle

 

Les dernières actualités sur le même thème

01/12/2017

2017 est un très bon cru pour le pôle qui joue à plein son rôle d’usine à projets

30/11/2017

On vous attend le 12 décembre à Lyon pour une journée Exceptionnelle !

25/10/2017

L'innovation numérique : une solution pour relever le défi du « bien vieillir »