Accueil Événements Cloud de confiance et souveraineté numérique de l’Europe
Contact
photo referent
Vincent Biancale
Directeur Technique de l’activité Logiciel
06 84 63 68 94
Contacter l'interlocuteur
Date et horaires Le 01/07/2021 de 09h00 à 12h00
Lieu Webinaire
Coût Gratuit

« L’Europe ne tolère plus qu’une poignée d’acteurs préempte les données européennes au bénéfice exclusif de leurs Business Model »

« L’Europe souhaite amener les hyperscalers américains et chinois à utiliser nos règles du jeu européennes »  

Le gouvernement annonce sa stratégie pour le cloud
La souveraineté numérique de l’Europe s’organise

 

Cet évènement démontera l’importance :

1. D'une offre "Cloud de confiance" : 

  • la sécurité,
  • l'immunité aux législations non-européennes,
  • la maîtrise de la dépendance des utilisateurs vis-à-vis de leurs fournisseurs de solutions et services cloud,
  • les exigences et labels

2. D'une infrastructure de CSP (Cloud Services provider) en réseau permettant la libre circulation des données de manière sécurisée et en confiance.

3. D'articuler les différentes démarches en Europe pour assurer la convergence des actions.

Cet évènement présentera également les réponses et les stratégies de grands acteurs extra- européens et français du cloud vis-à-vis de ces initiatives

Atos, HPE, IBM, OVH seront présents (Nous sommes en attente d’autres confirmations)

 

La stratégie du gouvernement pour le cloud

 

Le Cloud représente trois enjeux majeurs pour la France : la transformation de nos entreprises et de nos administrations, la souveraineté numérique et la compétitivité économique. Le Cloud a investi tous les pans de notre économie. Hier, seuls les géants du numériques y avaient recours ; demain, dans tous les domaines de l'industrie et dans le secteur public, nous aurons recours au Cloud pour héberger et traiter toujours plus de données. Sans Cloud, pas de voiture autonome, pas d'éducation à distance, pas de chaines de production automatisées, pas de robots dans les blocs opératoires, pas de réseau électrique adapté aux énergies renouvelables,...

Or, le marché du Cloud est dominé par des acteurs internationaux dont certains sont soumis à des lois à portée extraterritoriale qui pourraient exposer les données des citoyens, des administrations et des entreprises françaises à un risque de transfert hors de l'union européenne.

Compte tenu de ce triple enjeu, transformation, compétitivité et souveraineté, le Gouvernement a décidé la mise en œuvre d'une stratégie nationale portant sur les technologies Cloud, en cohérence avec les initiatives européennes en la matière. Le but du gouvernement est clair : « protéger toujours mieux les données des entreprises, des administrations et des citoyens français tout en affirmant sa souveraineté ».

 

La souveraineté numérique de l’Europe

 

Le cloud est désormais le socle incontournable pour nos entreprises et administrations publiques. La souveraineté numérique de l'Europe est intimement liée à sa capacité à maîtriser ses dépendances sur le marché du cloud, notamment en développant des services de cloud de confiance et en généralisant l'usage.

Avec la libre circulation des biens, des personnes et des capitaux, la libre circulation des données est l’un des facteurs fondamentaux de la croissance du continent pour les deux prochaines décennies.

 

Gaïa-X : une initiative franco-allemande devenue un projet européen

 

Encadrer les échanges de données, favoriser l’adoption de cette technologie et promouvoir l’économie de la donnée en Europe. Pour y parvenir, l’initiative franco-allemande devenue le projet Gaïa-X prévoit la création d’une infrastructure de données fiables pour tous les Européens.

Désormais, une économie numérique ne génère de la valeur que si les données, à l’instar des capitaux, peuvent circuler librement et en confiance entre les différents acteurs. « Nous ne pouvons tolérer qu’une poignée d’acteurs préempte ces données au bénéfice exclusif de leurs modèles d’affaire », ont indiqué récemment dans une tribune au « Monde », les trois promoteurs pour la France de l’initiative européenne.

GAIA-X travaille sur 9 écosystèmes européens, des « verticaux de la donnée » pourrait-on dire : Énergie, Aérospatial, Santé, Agriculture, Mobilité, Éducation, Finance, Espace, Écologie (Green Deal).

Gaïa-X se décline dans la plupart des pays Européen ("French Gaia-x Hub" en France) et des groupes de travail déjà opérationnels avec des feuilles de route précises pour 2021 sont déjà en ordre de marche

 

Le French GAIA-X Hub en ordre de marche

 

Chaque État membre de l’Union européenne, intéressé par la démarche GAIA-X, est invité à organiser sur son territoire un hub permettant de fédérer les différentes parties prenantes de l’initiative, qu’elles en soient membres ou non.

En France, le secrétaire d’Etat chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques, a confié au CIGREF (Club informatique des grandes entreprises françaises) et à ses partenaires la mission d’organiser le French GAIA-X Hub

Le CIGREF regroupe aujourd’hui plus de 150 grandes entreprises et organismes français de tous les secteurs d'activité. Celles-ci vont travailler pour structurer les espaces de données dans leur secteur d’activité (finance, énergie, industrie, mobilité, santé et éducation).

 

Minalogic vous propose un tour d’horizon sur le sujet avec l’intervention d’experts qui viendront présenter le cloud de confiance ; l’initiative européenne GAIA-X et sa déclinaison française French GAIA-X hub. Puis, plusieurs grands acteurs extra-européens viendront présenter leur stratégie vis-à-vis de ces initiatives. Des acteurs français du cloud s’exprimeront également sur le sujet.

 

Au programme

 

  • 09h00-09h10 : Introduction
    Vincent Biancale, Directeur de l’activité Logiciel chez Minalogic

 

  • 09h10-09h40 : Le Cloud de confiance
    Panorama / Convergence des initiatives nationales et européennes / Les labels
    Henri d'Agrain, Délégué Général du CIGREF

 

  • 09h40-09h55 : Présentation de l’initiative Européenne GAIA-X
    Olivier Senot, Administrateur GAIA-X, Directeur Innovation & Numérique de confiance chez Docaposte

 

  • 09h55-10h10 : Présentation du French GAIA-X Hub
    Marine de Sury, Coordinatrice du French GAIA-X Hub et chargée de mission au CIGREF

 

  • 10h10-10h25 : Pourquoi Atos, une de plus grande SSII française et européenne, a décider d'être membre fondateur de GAIA-X ?
    Frédéric Malicki, CTO Southern Europe RBU chez ATOS

 

10h25-11h05 : Comment s'organisent les grands acteurs extra-européens du cloud vis-à-vis du Cloud de confiance / GAIA-X et ses exigences / Labels ?

  • Sera-t-il encore possible d’exister en dehors du Cloud de confiance / GAIA-X
  • Rejet en bloque du Cloud de confiance / GAIA-X ou Adhésion
  • Si adhésion, pourquoi ? adhésion totale sur toute l’offre ou adhésion partielle uniquement (lesquelles ?)
  • Quelles opportunités, quels risques / quels bénéfices
  • Quelles conséquences, quels efforts pour devenir "Cloud de Confiance / GAIA-X Compliance"

Interventions de :
- IBM : Agnieszka Bruyère,
Vice-President, Hybrid Cloud EMEA

- HPE : Xavier Poisson Gouyou Beauchamps, Global VP, Worlwide Service Providers and Cloud

 

11h05-11h25 : Comment s'organisent les acteurs français du cloud vis-à-vis du Cloud de confiance / GAIA-X et de ses exigences / Labels ?

  • Peut-on continuer à exister en dehors de GAIA-X
  • Rejet en bloque de GAIA-X ou Adhésion
  • Si adhésion, adhésion totale sur toute l’offre ou adhésion partielle uniquement (lesquelles ?)
  • Quelles opportunités, quels risques / quels bénéfices
  • Quelles conséquences, quels efforts pour devenir "GAIA-X compliance"

Intervention de :
-
OVH : Sylvain Rouri, Directeur des ventes OVHcloud

 

11h25-11h45 : Questions / Réponses

 

Minalogic utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les utiliserons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques).