Accueil Événements Les serments d’éthique des informaticiens, une mauvaise réponse à une bonne question ?
Contact
photo referent
Philippe Wieczorek
Directeur Innovation et R&D
06 72 99 17 51
Contacter l'interlocuteur
Date et horaires Le 29/03/2021 de 18h00 à 20h00

Depuis quelques temps, la communauté des informaticien.nes et roboticien.nes est interpellée à propos des possibles "mauvais usages" de ses inventions et innovations. Les réactions à cette sollicitation se sont exprimées par exemple avec le code d’éthique et de conduite professionnelle proposé par l’ACM, ou par des propositions de "serments" calqués sur le serment d’Hippocrate.

Si la question d’une éthique de l’IA, du numérique et du traitement de données constitue sans doute une bonne question ("sans doute", car il conviendrait encore d’en préciser les modalités spécifiques), le fait de prêter serment à la fin d’études d’informatique et avant d’entrer dans la vie professionnelle représente-t-il une assurance quelconque pour rendre les sociétés humaines meilleures ? De manière plus précise, le serment consiste en un "acte de parole" qui assigne celui ou celle qui le prête à un effort soutenu de conscience et de responsabilisation. Que signifient ces deux modalités dans le cas de l’informatique, de la robotique et du numérique tels qu’ils sont déployés dans l’économie et le système socio-politique de l’innovation ? Et dans quelle mesure peut-on rapprocher la science informatique et les professions régies par ce genre de procédure (éventuellement assortie d’un "ordre" comme c’est le cas pour les médecins) ?

Cette table-ronde, organisée dans le cadre de la chaire "éthique & IA" de MIAI, examinera ces questions en s’appuyant sur le témoignage des expert.es, sur l’analyse des propositions de serment ou de codes de conduite qui ont été émises et sur la comparaison avec le monde médical.

Intervenants

- Florence Maraninchi, Professeure d’informatique, Ensimag et laboratoire VERIMAG, Grenoble

- Thierry Vincent, Docteur en médecine et psychanalyste

- Rémy Le Calloch et Laura Riou, étudiant.es de l’ENSIMAG

- Thierry Ménissier, Professeur de philosophie, IPhiG et chaire "éthique&IA" MIAI, Grenoble.

Déroulement

Sous la forme d’une table-ronde, 1 h 15 de présentations croisées (15 mn à 20 mn par intervenant.es), puis 45 mn de débat.

Cette manifestation fait partie de celles qui préparent les prochains états généraux de l'éthique de l'IA.

Minalogic utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les utiliserons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques).