Accueil Actualités Publication de l’enquête #innovation 2021 du Comité Richelieu
Publication de l’enquête #innovation 2021 du Comité Richelieu
Contact
photo referent
Erasmia Dupenloup
Directrice du développement des entreprises et des territoires
06 45 59 10 57
Contacter l'interlocuteur
Date de publication 06/12/2021
Catégorie Vie du pôle

Minalogic et le Comité Richelieu ont la coopération et l’innovation dans leur ADN. C’est pour cela que, dès 2019, ils ont uni leurs forces au service des acteurs de leurs écosystèmes. L’Observatoire de l’innovation du Comité Richelieu, auquel Minalogic s’associe à nouveau en 2021, offre un réel décryptage des mesures publiques de soutien à l’innovation et démontre leur impact sur la compétitivité des entreprises.

Les dispositifs en faveur de l’innovation prennent place
mais certaines pratiques tardent à évoluer

Représentants des filières stratégiques pour notre pays, startups, PME et ETI, clusters, pôles de compétitivité, syndicats professionnels, associations de PME, tous prêtent une attention aux dispositifs en faveur de l’innovation à travers cette étude #innovation2021 menée par le Comité Richelieu et le cabinet Sogedev. L’objectif est clair : observer et évaluer les dispositifs en faveur de l’innovation pour appréhender leur efficacité et les évolutions souhaitables.

Il existe dans notre pays de nombreux éléments qui permettent de constituer une politique publique de l’innovation. Cela fait des dizaines d’année qu’elle se construit de manière empirique : dispositifs fiscaux, règles de la commande publique innovante, statut spécifique d’entreprise, financement, dispositifs, organismes et mécanismes permettant d’établir des relations au sein de l’écosystème public et privé français.

L’enquête à laquelle plus de 270 dirigeants d’entreprises innovantes partout en France ont répondu révèle notamment que le label French Tech s’installe dans le paysage des startups innovantes et bénéficie d’une notoriété et d’une popularité liées à sa présence dans les territoires. De son côté, le crédit d’impôt recherche (CIR), dispositif refuge et structurant, doit faire l’objet d’un travail pour être rendu plus accessible, simple et source de confiance pour les entreprises. Le crédit d’impôt innovation (CII) trouve également bien sa place en complément du CIR. Le statut de jeune entreprise innovante se révèle être LE dispositif plébiscité et attractif parmi tous. Il peut néanmoins connaitre des améliorations en instaurant notamment une dégressivité des exonérations lors de la sortie du statut.  Par ailleurs, on notera que la période de crise ne bouleverse pas les attentes des dirigeants en termes de financement. Enfin, les dispositifs en faveur de l’achat public innovant existent mais sont méconnus et très peu utilisés.

💬

Pour réagir et échanger entre adhérents sur ce sujet (et bien d’autres !),
rendez-vous sur la plateforme communautaire WAM,
réservée aux adhérents de Minalogic.

Minalogic utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les utiliserons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques).