Accueil Actualités Une équipe de 19 représentants administrateurs
Une équipe de 19 représentants administrateurs
Contact
photo referent
Christine Rousseau
Directrice de la communication
06 08 49 24 62
Contacter l'interlocuteur
Date de publication 21/07/2020
Catégorie Vie du pôle

Missions, portraits et projets de la nouvelle équipe de gouvernance du pôle

 

Une nouvelle équipe de Gouvernance est en place depuis les élections lors de l’Assemblée Générale du 26 mai et du Conseil d’Administration : des adhérents élus par leurs pairs pour faire vivre le pôle d’aujourd’hui et construire celui de demain.

Echanges avec Antoine Perrin qui représente Schneider Electric, groupe mondial fortement implanté en région Auvergne-Rhône-Alpes avec son premier centre mondial de R&D, plus de 10 sites industriels, et qui entend « contribuer à sa vitalité ». Ce nouveau Président a fait sa carrière autour de l’innovation et loue le haut niveau mondial de notre écosystème. « Je crois fermement à l’avenir de cette communauté du Pôle et à tout ce qu’elle peut accomplir en unissant nos efforts, nos compétences, notre potentiel d’innovation. »

Quels sont les rôles et missions des membres du Conseil d’Administration ?

« Notre rôle consiste en 3 grandes missions : fixer les orientations stratégiques du pôle, superviser leur mise en œuvre en ligne avec les orientations proposées et approuvées en Assemblée Générale, et représenter les adhérents de chacun des collèges.

Dans tous les cas, cela signifie des échanges, des interactions constantes et une construction commune avec l’équipe opérationnelle du pôle. Cet exercice est toujours très collectif et c’est notre diversité qui fait notre force !. »

Comment est cette nouvelle équipe ?

« C’est un bel équilibre entre les différents membres, et un bon mix d’ancien(ne)s qui connaissent le pôle et de nouveaux(lles) venus qui apportent « autre chose ». Ce groupe est un collectif très complémentaire de femmes et d’hommes d’expérience, ayant tous un parcours d’innovation et un investissement personnel fort dans notre écosystème : patron(e)s de PME, représentant(e)s d’ETI ou de grands groupes, d’universités, de laboratoires ou du principal financeur public qu’est la Région. Bénévoles, ils/elles ont choisi de donner de leur temps pour se mettre au service du pôle.

Ma mission est de les faire travailler ensemble : il y a et il y aura des débats, des perspectives différentes, et c’est très bien : mais je sais que l’on peut avoir confiance car nous avons en commun le sens du dialogue et l’envie d’avancer collectivement. »

Quelles sont vos premières priorités ?

« La première est de développer la « valeur du réseau », c’est-à-dire les interactions entre les membres de la communauté. La diversité est l’identité du pôle : le mariage des compétences et des moyens est un formidable levier d’innovation. Il faut favoriser et accélérer les collaborations amont/aval et entre les différents adhérents, à la fois pour les transferts technologiques ou les transferts de compétences, le partage de ressources et moyens disponibles. Chaque société / organisme adhérent doit pouvoir trouver et délivrer de la valeur à travers le pôle sur notre vocation de « l’innovation pour la croissance ».

La deuxième est d’accompagner les transformations. D’abord, avec le transfert du financement des pôles de l’Etat aux Régions, c’est donc la Région qui devient le partenaire public principal. Ensuite, on assiste à l’accélération des innovations et à l’avènement de nouvelles technologies du numérique comme le quantique, l’IA, l’edge computing, la cybersécurité, les data analytics, etc sur des marchés clés comme la santé, l’énergie, la mobilité. Ce qui nous amène au « numérique durable » ou pour un « monde durable et secure »…

Enfin notre troisième priorité est l’accès à l’Europe et le développement international. L’importance du sujet nous a amené à mettre en place une Vice-Présidence (avec Philippe Magarschack de STMicroelectronics) qui s’y attache spécialement. Il faut poursuivre la mise en place de l’EDIH*, développer les coopérations internationales y compris académiques et trouver des solutions pour continuer à développer le business… en voyageant moins, donc avec des solutions digitales. Normal pour un pôle du numérique !

Dans cette perspective, nous allons élaborer une feuille de route durant l’automne qui donnera notre horizon à 2022. »

Minalogic utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les utiliserons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques).